J’avais déjà repéré Lot18 pour la qualité de son site Internet, de belles photos, cadrage et lumière parfaite, un revendeur de vin en ligne sur le mode « vente privée » fondée en 2010 par Kevin Fortuna et Philip James aux Etats-Unis. Il y a quelques mois on pouvait passer de longues secondes à admirer les références affichées en dollars américains. A l’époque je laissais passer, puis l’euro a débarqué.

Ce n’est plus un secret pour personne, Lot18 est bel est bien arrivé en France en Grande-Bretagne et en Allemagne pour un Lot18 Europe encore tout frais. Paul Guillet et Thierry Rochas ont vendu leur Vinobest à cette entreprise New Yorkaise et s’occupent aujourd’hui du développement en France. On prononce « Lo dix-huit » ou « Lotte eighteen », comme on le sent, c’est un peu confusant – une adaptation culturelle qui va prendre son temps.

Un mois et demi après, aujourd’hui 7 mars, 9 ventes affichées, 2 en cours, des bouteilles entre 8 et 65 euros, des vins de Bordeaux, de Bourgogne et de la Vallée du Rhône. Beaucoup de classiques, on attend avec impatience les vins étrangers et quelques découvertes ! J’appelle Thierry pour en savoir plus.

Thierry rentre de Prowein, les vins étrangers seront là dans 1 mois et demi, le temps de faire venir les vins. L’Afrique du Sud, Australie la Nouvelle Zelande et un peu plus proche de nous le Vinho Verde du Portugal. Le nombre de ventes va rester à 9 en même temps, un maximum pour que le consommateur s’y retrouve. Deux nouveaux vins tous les jours depuis le début de la semaine, donc deux clôtures de vente par jour, si je calcule bien ;-). Les vins moins connus (20%) devraient aussi apparaître assez rapidement.

La rapidité du service marche bien avec 98% de clients satisfaits (étude interne, 100 coups de téléphone), 2% qui ont reçu le vin au bout d’une semaine au lieu de 3 jours. Le vin est en stock avant d’être présenté à la vente ce qui permet d’avoir un service immédiat. Comment font-ils pour évaluer les quantités ? Comme ils peuvent ;-) Au début 24 bouteilles par référence, aujourd’hui 120, et demain ? Depuis ce matin 500 nouveaux membres grâce à quelques bons partenariats… ça se passe bien.

« On veut être un peu le canal+ du paysage de vente de vin sur Internet en France » ajoute Thierry, c’est l’image de Canal+ quand ils ont démarré : nouveau, original. L’originalité vient du fait que le membres ne sont pas seulement des clients avec des mails thématiques, des reportages, un aspect ludique. Et Millésima non ? Si. En plus Lot18 propose des packs thématiques avec par exemple des millésimes différents dans une caisse pour permettre au consommateur d’animer des verticales. Des cartons qui représentent le style d’un domaine, sur le mode vente-privee.com, mais aussi des thématiques vieux millésimes « les introuvables ». Affaires à suivre !

Bientôt sur Lot18, un service de conciergerie, pour les clients pointus à qui Lot18 va présenter un service personnalisé avec des grands crus en quantité limité. Un bon rapport qualité-plaisir.

A nous de voir ! Moi j’ai bien envie de cliquer « acheter » pour le Fronsac… il est temps que je rentre à Bordeaux !

Vidéo du General Manager, Will Ermitage par L’Actu du Vin, en Franglais. : Lot18, l’Amazon du vin.

Sur l’Actu du Vin, suite.
Article sur Winepaper.fr ici et ici ou

 

 

Commentaires

commentaires